Laurène Caré (promotion 2020-2021 – en apprentissage)

Pourquoi avoir choisi l’IAE en master 1 ?

Après le lycée, je savais que je voulais travailler dans le digital mais je ne savais pas exactement dans quel domaine. J’ai pu intégrer le DUT Métiers du Multimédia et de l’Internet de Bordeaux qui m’a permis de voir différents secteurs du digital (développement front et back, webmarketing, communication, webdesign, production vidéo…). Après ces deux années d’étude et suite aux nombreux projets que j’ai réalisés en DUT, je suis partie en Licence de Management en anglais sur Toulouse mais il me manquait le côté marketing et communication qui m’attirait. Je suis revenue sur Bordeaux pour le Master 1 Marketing Stratégique et Communication que j’avais déjà repéré il y a quelques années et j’ai ensuite pu intégrer le Master 2 Communication Média et Hors Média. A la fin de chaque année de mes études, j’ai pu faire un stage plus ou moins long dans de nombreux secteurs différents (banque, robotique, éducation, vins et spiritueux…) ce qui m’a permis de voir et tester beaucoup de choses, mais également de m’orienter sur mes différents diplômes. 

Pourquoi avoir choisi de réaliser le master en apprentissage ?

De nombreuses personnes dans mon entourage sont passées par l’IAE et m’en ont fait de très bons retours, je n’ai donc pas trop hésité lorsque je me suis renseignée pour ma licence et mes masters. Pendant mon M1, je me suis vite rendue compte que bien que le côté stratégique du marketing m’intéressait beaucoup, je m’épanouissais plus avec les cours de communication. En regardant la liste des cours lors du choix de M2, je me suis naturellement orientée vers le M2 Communication  qui en plus venait de s’ouvrir en alternance, ce qui était l’un de mes choix clés pour ma dernière année. J’ai fait beaucoup de stages au cours de ma scolarité et je savais que terminer avec une année complète d’expérience professionnelle ne pourrait qu’embellir mon CV. Ce qui a été le cas 😉

Qu’est-ce que le master communication t’a apporté ?

Au-delà des nouveaux enseignements que j’ai pu découvrir (notamment tout ce qui touche au SEA que je n’avais jamais vu avant et qui est actuellement mon métier !), ce master en apprentissage m’a appris à être rigoureuse et organisée entre les projets de l’école et du travail. Les premières semaines ont été rudes pour trouver un rythme ! Mais surtout, le fait d’être en apprentissage et les échanges qu’il y a eu entre les personnes qui me suivaient en entreprise et à l’école m’ont beaucoup donné confiance en moi et dans mes capacités. Ça a été un vrai boost au niveau du moral, ce qui a été ressenti lors de mon entretien pour mon emploi actuel.

Une petite anecdote sur quelque chose dont tu es fière d’avoir accompli pendant ton master communication ?


Je pense que comme beaucoup de mes camarades alternants, je suis très fière de la façon dont j’ai réussi à gérer les projets, les cours et les partiels et la charge de travail professionnel. Les mois d’alternance ont été très chargés et ont nécessité beaucoup d’organisation mais je suis contente des différents projets que j’ai pu réaliser et de l’investissement que j’ai mis dans mon travail en entreprise tout au long de l’année.

Et enfin, si tu devais donner un conseil à un futur étudiant en master communication, quel serait-il ?

Si j’avais un conseil à donner à un futur étudiant c’est de ne pas avoir peur de tenter des nouvelles missions lors de ces stages/alternances. Se faire sa propre expérience sur le terrain est pour moi la meilleure manière de comprendre et d’intégrer tout ce qui a été vu en cours et évidemment d’avoir une idée claire sur ce que l’on aime faire et ce que l’on voudrait approfondir. 


Inès Yahia Cherif (promotion 2020-2021 – en apprentissage)

Pourquoi avoir choisi l’IAE en master 1 ?

Après l’obtention d’un BAC ES à New Delhi, je suis arrivée à Bordeaux en 2015 pour une licence Économie-Gestion. En troisième année de licence, j’ai choisi le parcours Sciences du Management, ou j’ai pris goût aux divers cours de Marketing et Communication que j’ai pû avoir. Ce fut comme une évidence pour moi, je devais poursuivre mes études vers cette direction. J’ai voulu mettre toutes les chances de mon côté pour parvenir à entrer dans un IAE. J’ai donc préparé le concours SIM en m’entraînant pendant 5 heures par semaine. J’ai également passé la certification TOEIC et TOEFL car celles-ci étaient demandées dans les dossiers de candidature. J’ai donc candidaté à plusieurs Master ayant la mention Marketing et/ou Communication dans divers IAE de France.

Pourquoi avoir choisi de réaliser le master en apprentissage ?

J’ai choisi l’IAE, car c’était important pour moi de pouvoir poursuivre mes études dans un établissement public. Lorsque j’ai commencé mon Master 1 Marketing Stratégique et Communication, j’avais la volonté de m’orienter plus vers le marketing, mais au fil du temps, l’aspect stratégique me déplaisait, je me suis donc finalement orientée vers le Master CMHM. J’ai choisi le parcours en apprentissage, car il me permettait premièrement, un début d’indépendance financière. Faire ses études en alternance permet également d’acquérir une certaine discipline, de découvrir le monde du travail et de monter en compétences plus rapidement. A titre indicatif, j’ai effectué mon apprentissage chez Bébé 9.

Qu’est-ce que le master communication t’a apporté ?

Le master m’a permis de développer de multiples compétences et de me munir d’un bagage plus solide. Il faut également dire que, avoir fait ses études à l’IAE apporte beaucoup une fois sur le marché du travail. Ce que j’ai beaucoup aimé aussi, c’est d’avoir eu la chance d’échanger avec plusieurs intervenants professionnels. Cela permet d’élargir son champ d’apprentissage mais aussi de développer son carnet d’adresses. 

Une petite anecdote sur quelque chose dont tu es fière d’avoir accompli pendant ton master communication ?

De manière générale, je suis fière d’avoir pu gérer le rythme. Combiner vie professionnelle, vie scolaire et vie personnelle fut très difficile, challengeant mais très formateur. Ce fut une année qui m’a permis de grandir d’un point de vue professionnel mais aussi de développer de nouvelles compétences qui me servent dans la vie de tous les jours. 

Et enfin, si tu devais donner un conseil à un futur étudiant en master communication, quel serait-il ?

Ce que je peux conseiller c’est de savoir développer sa curiosité à l’école. Ne pas se limiter uniquement à ce que l’on voit en cours. Plus particulièrement, pour un étudiant en étant en alternance; le rythme travail/école peut être très rude parfois, il faut donc se munir d’une grande capacité d’organisation pour pouvoir tout gérer.  


Claire Crônier (promotion 2018-2019)

Pourquoi avoir choisi l’IAE en master 1 ?

Lors de mes candidatures en IAE, j’ai ciblé l’IAE Bordeaux car j’avais connaissance de sa notoriété et de la variété dans les cours proposés. Je savais qu’en sortant de l’IAE Bordeaux, j’allais pouvoir offrir à une entreprise un profil complet et polyvalent tant en marketing qu’en communication, ce qui est de plus en plus recherché par les professionnels aujourd’hui.

Qu’est-ce que le master 2 communication t’a apporté ?

Dans le master communication média hors média, j’ai beaucoup apprécié le fait d’alterner TD avec enseignants-chercheurs et intervenants professionnels. Cela permet la mise en pratique de nos connaissances théoriques au domaine professionnel. Le fait d’avoir 50% de cours en communication et 50% marketing était apprécié afin de continuer d’accroître nos connaissances dans les deux domaines.

Les 4 mois de cours (septembre à décembre) ont été intense mais cela nous a permis de développer nos compétences en organisation, le travail en équipe par le biais des projets de groupe, la pression des délais à respecter… avant d’attaquer nos stages en entreprise. 

Qu’est-ce que ton stage de fin d’études t’a apporté ?

J’avais pour volonté de travailler dans le secteur de l’événementiel, le fait de faire mon stage chez Créatifs, n2 sur le marché, auprès d’experts de ce secteur m’a permis de développer beaucoup de mes compétences. 

Ce stage de 6 mois permet de se projeter avec l’entreprise, de suivre des projets de son commencement à sa réalisation. La marge de progression de compétences entre le début et la fin du stage est très importante et c’est valorisant de voir le chemin parcouru en 6 mois. 

Une petite anecdote sur quelque chose dont tu es fière d’avoir accompli pendant ton master communication ?

La soutenance est une étape importante à passer et je suis fière d’avoir pu l’aborder sereinement devant le jury et mon maître de stage. Le master communication média hors média m’a apporté le bagage nécessaire en connaissances théoriques et pratiques pour avoir confiance en moi et valoriser mon profil auprès d’experts.

Peux-tu nous raconter ta nouvelle vie de jeune communicante ?

À la sortie de mon stage chez Créatifs,  j’ai intégré la société GL évents, leader mondial dans le secteur de l’événementiel. Spécialisée dans le pôle « prestataires d’événements », je gère des portefeuilles de clients sur des salons. J’accompagne les exposants dans la gestion, conception et réalisation de leur espace.

Le monde de l’événementiel est particulier, c’est intense, passionnant et en même temps il y a énormément de pression et de stress à gérer. Les délais des organisateurs sont très courts avec une exigence toujours plus accrues qu’il faut savoir gérer. 

Ce métier nécessite la présence sur les salons et cela est très gratifiant de voir le résultat de plusieurs mois de travail avec des exposants satisfait. 

Travailler dans un tel groupe offre la possibilité de gérer des événements de toutes envergures dans des domaines complètement différents. 

Planning de septembre à mars :

Septembre : Salon du SPACE – Rennes – gestion de 130 exposants 

Novembre : Salon BATIMAT – Paris – gestion de 170 exposants 

Mars : Salon du MIPTV – Cannes – gestion de 250 exposants (en binôme) 

Et enfin, si tu devais donner un conseil à un futur étudiant en master communication, quel serait-il ?

La détermination. Il faut être ambitieux, se donner des objectifs à atteindre et croire en ses rêves. On m’a toujours dit que le secteur de l’événementiel est un marché bouché et difficile à pénétrer. Grâce à ma détermination j’y ai cru et désormais je suis sous les couleurs du leader mondial. 

Prochain objectif : l’organisation des JO 2024 avec GL events !


Léopold Poulain – Admission parallèle en Master 2 Communication Média Hors Média

Léopold en quelques mots…

  • Léopold a intégré le master communication de l’IAE Bordeaux pour la seconde année
  • Créatif, il a souhaité évoluer dans le domaine de la communication pour son coté artistique

Découvrez l’expérience de Léopold !



Pourquoi as-tu choisi la voie de la communication ?

J’ai choisi la communication surtout pour son côté créatif. Cela faisait longtemps que je voulais évoluer dans un univers plus artistique que le simple marketing. Ce qui m’attire le plus dans ce domaine est le fait de pouvoir imaginer des campagnes de communication mettant en scène toute une stratégie pour toucher la cible voulue.

Pourquoi avoir entamé le Master Communication de l’IAE Bordeaux ?

J’ai décidé de faire le master communication média hors média (CMHM) à l’IAE Bordeaux pour plusieurs raisons. Premièrement pour la renommée de l’IAE et deuxièmement parce que le master de communication média hors média propose une formation assez large et globale. Après avoir effectué un master 1 en communication digitale, je souhaitais garder ce côté moderne mais avoir aussi des cours sur les autres facettes de la communication en master.

Une petite anecdote sur quelque chose dont tu es fière d’avoir accompli pendant cette formation ?

Je suis fier d’être parti étudier à l’étranger grâce au programme Erasmus et avoir choisi un pays qui m’était inconnu pour pouvoir y voyager. C’est une expérience unique qui devrait être obligatoire.

Que t’as apporté le master 2 communication ? (Cela peut être en termes de compétences ou bien de savoir-être, savoir-faire etc)

Les différents projets de cette année de master 2 communication média hors média ont été plus concrets que ceux de mes précédentes années d’études. Cela m’a donc apporté une vision concrète et plus réaliste de la stratégie de communication.

Quelles sont, à ton avis, les qualités d’un bon communiquant ? 

Un bon communiquant doit être à l’écoute des personnes qu’il veut atteindre. Il doit faire preuve d’empathie et de compréhension de l’autre afin de déceler les réelles attentes d’une cible.

Et enfin, si tu devais donner un conseil à un futur étudiant en communication, quel serait-il ? 

Ayez les qualités d’un bon communiquant citées ci-dessus 

Merci Léopold !


Léa Gaillard – Admission initiale en Master 2 Communication Média Hors Média

Léa en quelques mots…

  • 22 ans
  • A intégré le Master 2 Communication dès la première année (Master 1 Marketing Stratégique Communication)

Découvrez l’expérience de Léa !



Pourquoi as-tu choisi la voie de la communication ?

En vérité je ne savais pas trop vers quoi me diriger après le BAC. Bonne élève, je savais que la FAC ou une prépa ce n’était pas fait pour moi, je me suis renseignée auprès des DUT et le programme de la formation Information et communication m’a beaucoup plu, je le trouvais large, varié et ouvrant la voie à pleins de possibilités, alors j’ai postulé en Master 2 Communication et aujourd’hui je suis très heureuse de ce choix.

Que t’as apporté le Master 2 Communication Média Hors Média ? (Cela peut être en termes de compétences ou bien de savoir-être, savoir-faire etc)

La formation du Master 2 Communication Media – Hors Media de l’IAE Bordeaux est riche et variée. Elle nous permet d’avoir des cours de qualité avec des enseignants-chercheurs passionnés. Nous avons aussi la chance de rencontrer des intervenants professionnels qui viennent nous raconter leur métier et leur savoir. A côté des cours, les projets de groupes nous permettent de travailler en équipe sur divers thèmes, de prendre des initiatives, de gagner en expérience, de nous pousser à apprendre et à faire. Dans ce master communication, nous sommes ainsi formés à la fois à réfléchir et à analyser des situations, puis à effectuer des actions pour mettre en œuvre par exemple des plans de communication, des stratégies marketing, des expertises, des recommandations…

Une petite anecdote sur quelque chose dont tu es fière d’avoir accompli pendant cette formation ?

Je dirais que ce sont les travaux de groupes qui m’ont rendu le plus fière. Ils permettent de réaliser quelque chose proche du concret qui sera ensuite présenté à l’oral. Il faut se montrer créatif, il faut travailler en bonne intelligence avec son équipe. Souvent, les idées des autres permettent de s’enrichir soi et de créer un dossier dont on aurait été incapable seul et le rendu du projet est donc une fierté.

Où as-tu effectuée ton dernier stage ? Quelles étaient tes missions ?

J’ai effectué mon stage de Master1 Marketing Stratégique et Communication dans une agence de communication à Paris, Halloween Agency. J’étais au sein du pôle Communication digitale en tant qu’Assistante social media manager. J’ai travaillé pour 4 marques brassicoles du groupe ASAHI France. Mes missions étaient de créer du contenu pour chacun des comptes Facebook et Instagram de ces 4 marques, d’imaginer des visuels pour envoyer des briefs à nos graphistes et ensuite de calculer les KPIs et les données obtenues pour faire un bilan mensuel des résultats à nos clients au sein de la marque. Travailler en agence a été très enrichissant et a demandé une réelle implication.

Quelles sont, à ton avis, les qualités d’un bon communiquant ?

Pour moi un bon communiquant est réactif et peu s’adapter à tous les imprévus. Il doit être créatif pour proposer des solutions de communication à une marque qui lui permettront de se démarquer de ses concurrents. Un bon communiquant doit aussi être très rigoureux et organisé parce que ce métier est très prenant et engage des décisions importantes pour une entreprise ainsi que pour son image. Enfin un communicant doit aussi apprendre à être détaché car très souvent beaucoup d’idées ou de projets n’aboutissent pas et il faut savoir gérer la frustration.

Merci Léa !


Barbara Penneteau – Diplômée du Master 2 Communication Média Hors Média 2017/2018

Barbara en quelques mots…

  • Diplômée du Master 2 Communication Média Hors Média en 2018
  • Actuellement assistante de communication à l’agence départementale du tourisme en Gironde

Découvrez l’expérience de Barbara !



Pourquoi as-tu choisi la voie de la communication ? 

Parce que je suis quelqu’un qui invente, réinvente et qui aime créer. Et parce que je déteste la routine. En communication, les jours passent et ne se ressemblent pas.

Que t’as apporté le Master 2 Communication Média Hors Média ? (Cela peut être en termes de compétences ou bien de savoir-être, savoir-faire etc)

Le master 2 communication média hors média m’a appris le travail en équipe, savoir s’effacer au profit du groupe, ou au contraire savoir s’imposer et s’affirmer en tant que leader. Les travaux de groupe dans ce master communication sont vraiment formateurs, ils nous permettent de développer notre créativité, mais aussi de confronter nos idées, nos manières de travailler… J’ai également rencontré des professionnels grâce à cette formation. Il est toujours important d’écouter les retours de personnalités qui travaillent dans la com’, mais aussi d’appréhender les différents métiers qui la compose.

Une petite anecdote sur quelque chose que tu es fière d’avoir accompli pendant ton master communication ?

Je suis plutôt fière d’avoir remporté avec mon équipe 100 % féminine, le projet de communication pour l’appellation Cadillac Côtes de Bordeaux. Une proposition axée sur les influenceuses et une approche féminine du vin. Au final, un très bon moment passé entre amies et une bonne bouteille en cadeau !

Quelles sont, à ton avis, les qualités d’un bon communiquant ?

Un bon communicant est d’abord un bon auditeur, j’entends par là quelqu’un qui sait écouter. Car avant de vouloir communiquer il faut écouter, écouter la commande du client, écouter notre environnement, écouter l’histoire et le passif d’une entreprise… Une fois que l’on sait écouter, il ne faut jamais oublier que nous sommes certes, un service support (qui vient en aide) mais aussi un service force de proposition. Il ne faut jamais avoir peur d’une idée, même la plus farfelu peut-être intéressante.

Où en es-tu aujourd’hui au niveau professionnel ?

Aujourd’hui je suis assistante de communication au sein de l’agence départementale du tourisme en Gironde. Le tourisme est un secteur que je ne connaissais pas du tout. Il est en perpétuelle évolution et c’est ça que j’apprécie le plus.

Et enfin, si tu devais donner un conseil à un futur étudiant en master 2 communication, quel serait-il ?

Etre curieux et ne pas attendre les choses. Dans votre vie professionnelle, on vous demandera peut-être de travailler sur Photoshop, de faire du design graphique, de rédiger un communiqué de presse…n’attendez pas pour vous former. Dites vous bien que vos professeurs sont là pour vous faire progresser alors n’hésitez pas à leurs montrer des créations, des brouillons…

Merci Barabara !